Lavis

Le lavis est une technique picturale consistant à n'utiliser qu'une seule couleur qui sera diluée pour obtenir différentes intensités de couleur.



Catégories :

Technique picturale - Culture japonaise

Définitions :

  • Manière de colorier un dessin avec de l'encre de Chine, du bistre, de la sépia ou quelque autre substance colorante (source : fr.wiktionary)
  • Quand l'encre est plus ou moins diluée dans l'eau on parle de lavis qui est alors appliqué au pinceau. Le lavis est brun ou gris selon l'encre utilisée, ou coloré de pigments tels le bistre, la sanguine ou l'indigo.... (source : musee.louvre)
  • Technique qui consiste à peindre une zone déjà recouverte d'un léger lavis de couleur diluée. La peinture plus concentrée doit être appliquée tandis que le lavis précédent n'est pas encore sec. (source : marc.janssen.free)
Le poète Victor Hugo était un amateur averti de la technique du lavis, comme le montre cette illustration contemporaine des Travailleurs de la mer.

Le lavis est une technique picturale consistant à n'utiliser qu'une seule couleur (à l'aquarelle ou à l'encre de Chine) qui sera diluée pour obtenir différentes intensités de couleur. Le blanc est obtenu par la blancheur du support ou quelquefois par réhaut de blanc (craie, gouache ou encre de chine blanche par exemple).

Par extension on utilise le mot «lavis» pour désigner les œuvres réalisées avec cette technique (par exemple «lavis de Victor Hugo»).

Autre extension, «lavis» est utilisé pour désigner une façon de travailler une couleur particulièrement diluée par opposition à un travail plus dense, par exemple une aquarelle est constituée de lavis successifs rehaussés de détails.

D'un point de vue pratique il y a plusieurs méthodes de lavis :

Les effets obtenus peuvent être particulièrement différents.

En japonais le lavis se nomme sumi-e (??? signifiant «dessin à l'encre de Chine») ou suiboku-ga (???? «image à l'eau ainsi qu'à l'encre de Chine») . Elle est l'adaptation à la culture japonaise de la technique chinoise de peinture à l'encre noire ainsi qu'à l'eau.

Origines

Lavis de Chang Feng, 1660

Cette technique provient de Chine (VIe siècle) et a longtemps été utilisée en Corée et au Japon (Xe siècle).

En Extrême-Orient le trait jeté est le signe du souffle de la vie. Il est jeté avec vigueur sur la feuille suivant un flux naturel. Ce flux ne peut revenir en arrière, il laisse définitivement sa trace sur le papier. Une notion de spontanéité est par conséquent omniprésente et correspond particulièrement aux caractéristiques de cette technique. Ce raisonnement est sans doute issu de la philosophie taoïste chinoise, imprégnant l'ensemble des techniques et la culture d'Extrême Orient. C'est certainement une des principales raisons pour laquelle cette technique restera implantée et non supplantée aussi longtemps en Extrême Orient.

C'est uniquement à la Renaissance que le lavis sera utilisé par les Européens.

Utilisation

En Extrême-Orient, elle permet de décorer éventails, paravents, et toute sortes d'accessoires. Elle est utilisée pour accompagner les poèmes, pour la peinture mais aussi pour l'illustration d'histoires sur des rouleaux.

Les lavis y seront le plus souvent exécutés avec un pinceau à lavis, mais quelquefois aussi au doigt ainsi qu'à l'ongle ou avec divers outils.

En Europe, l'utilisation du lavis chez les grands peintres classiques servira essentiellement d'outils pour étudier les clair-obscur. Le meilleur exemple est sûrement Rembrandt qui choisissait le lavis pour tous ses croquis ou encore Nicolas Poussin qui créait des petites maquettes avec personnages qui lui permettaient de choisir la lumière souhaitée puis immortaliser la scène à l'aide du lavis.

La difficulté principale du lavis, comme pour l'aquarelle, réside dans le fait qu'elle n'autorise pas de retour en arrière, une autre difficulté plus spécifique au lavis réside dans le fait que son utilisation doit être aussi minutieuse que grossière.

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : lavis - technique - couleur - encre - chine - papier - extrême - orient - aquarelle - particulièrement - puis - eau - utilisation - victor - hugo - illustration - utiliser - sera - diluée - blanc -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Lavis.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu