Ludlow Typograph

La Ludlow Typograph est une machine typographique conçue pour fondre des lignes de caractères pour l'impression d'un texte.



Catégories :

Imprimerie

La Ludlow Typograph est une machine typographique conçue pour fondre des lignes de caractères pour l'impression d'un texte.

Histoire

La société Ludlow Typograph & Co a été fondée en 1906 par Washington I. Ludlow et William A. Reade. Ludlow avait mis au point une machine à composer assez comparable à la Linotype de Mengenthaler, et déposé un brevet en 1907. En 1909, la société prend à Chicago les locaux du graveur de caractères Robert Wiebking et sa machine à graver. Après plusieurs essais infructueux, en août 1913, un nouveau brevet est déposé pour une machine à fondre les caractères, fonctionnant au gaz, à partir de matrices disposées à la main.

En 1913 la Ludlow est acquise par le Chicago Evening Post qui l'utilise pour composer les titres.

La Typograph Ludlow se répand par conséquent rapidement dans les petites imprimeries et les journaux, où elle sert pour composer les titres, le texte courant étant réalisé sur Linotype. Elle se peaufine avec le temps. En 1929, apparaît le premier modèle fonctionnant à l'électricité. En 1965, sort le modèle M, plus rapide et fiable, et en 1982 le modèle N utilise l'air comprimé pour injecter le plomb dans le moule.

La Ludlow ne doit pas être confondue avec d'autres machines portant le nom de Typograph : surtout, le Typograph de l'Américain John Raphæl Rogers (1895), machine à composer assez identique par son principe à la Linotype, qui racheta d'ailleurs l'entreprise de Rogers, mais la Typograph continua sa carrière en Allemagne, où elle échappait aux brevets américains.

Fonctionnement

Au lieu de composer le texte avec les caractères typographiques respectant les traditions, l'opérateur place sur un composteur des matrices en laiton, portant en creux l'empreinte du caractère. Une fois la ligne composée, elle est positionnée dans la machine, les espaces sont disposés pour justifier la ligne et une coulée de plomb typographique vient prendre l'empreinte du texte. Les lignes moulées sont ensuite assemblées pour une impression respectant les traditions, les matrices sont récupérées, redistribuées et peuvent resservir immédiatement. Comparé à la Linotype, la machine Ludlow est d'une grande simplicité, elle est dépourvue du clavier et du dispositif de composition et de redistribution automatisé, qui sont particulièrement complexes et qui rendent la Linotype plus onéreuse, enfin elle est moins encombrante par son volume. Comparé à la composition manuelle respectant les traditions, la Typograph permet d'économiser des quantités de caractères, qui resteraient immobilisés jusqu'à l'impression ainsi qu'à la correction, nécessitant pour des ouvrages importants comme les livres ou les journaux, la plupart de casses de caractères. Au contraire, les matrices sont toujours disponibles, plus résistantes, et fournissent des lignes de caractères neuves à chaque fois, tandis que les caractères typographiques, aisément dégradables, sont sujets à l'usure, pouvant en cas de mauvaise manipulation sortir de leur position dans la forme. Quoique les matrices puissent descendre jusqu'au corps 6, leur utilisation optimale était plutôt dans le corps 14 et au-dessus, par conséquent pour les titres et sous-titres.

Créations typographiques

Coronet, de R. H. Middleton
Umbra, de R. H. Middleton

L'entreprise créant ses matrices a été à l'origine de nombreuses créations typographiques. Le principal créateur de caractères fut R. Hunter Middleton (1898-1985), auteur des polices Coronet, Delphian Open Title, Eusebius, Flair, Radiant, Record Gothic, Stellar, Tempo, Umbra… Ludlow édita aussi les créations de Robert Weibking (1870-1927), Douglas McMurtrie (1897-1944) et Hermann Zapf, né en 1918 (Optima, Palatino).

Liens externes

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : caractères - ludlow - machine - typograph - typographique - matrices - lignes - composer - linotype - texte - titres - impression - brevet - modèle - respectant - traditions - créations - middleton - fondre - société -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Ludlow_Typograph.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu