Poinçon

Le poinçon est un outil qui a pour fonction de laisser une marque sur une autre pièce, ou même de la percer. Cet instrument est utilisé depuis la préhistoire.



Catégories :

Usinage - Outil pour percer - Imprimerie

Définitions :

  • outil en acier trempé avec lequel on grave, en relief, les matrices des caractères d'imprimerie, aussi nommées poinçons (source : ac-nancy-metz)
Poinçon en os, Paléolithique supérieur, Tarté, Muséum de Toulouse
Poinçon pour ticket de bus. Ce poinçon manuel servait à perforer les titres de transport. Les Transports en Commun Lyonnais, à Lyon, en France, l'ont utilisé jusqu'en 1960.
Couteau Laguiole pourvu d'un poinçon

Le poinçon est un outil qui a pour fonction de laisser une marque sur une autre pièce (pointeau), ou même de la percer (poinçonneuse  : tôle, ticket de métro…). Cet instrument est utilisé depuis la préhistoire. On nomme aussi poinçon la marque laissée par cet outil.

Poinçon en imprimerie

Article détaillé : Poinçon (imprimerie) .

Poinçon en bijouterie et en orfèvrerie

Poinçon de l'or

En France, le poinçon correspondant à l'or est une tête d'aigle, au platine une tête de loup (ou chien) ainsi qu'à l'argent une minerve (casque), ou tête de minerve. un poinçon spécial existe pour le platine pur à 999 pour mille, représentant un manchot.

Poinçon en horlogerie suisse

En horlogerie suisse, il y a également le Poinçon de Genève, le sceau de qualité du canton utilisé pour des montres.

Poinçons officiels de garantie

Présentation

Un poinçon, est une marque ou des séries de marques frappées sur des articles faits des métaux précieux - platine, or, argent et dans quelques nations, palladium. Historiquement, des poinçons ont été appliqués par une partie de confiance : les gardiens du métier ou aujourd'hui par un bureau d'analyse. Ces marques garantissent une certaine pureté ou finesse du métal.

Poinçons à distinguer des marques

Ces poinçons officiels ne devraient pas être confondus avec les inscriptions, qui sont fréquemment justes un nombre tel que 750 ou 925 (quoique prévu pour dénoter la finesse du métal), qui est fait par le fabricant, et malheureusement peuvent toujours ne pas refléter la pureté vraie du métal.

Éléments nécessaires au poinçonnage

Malgré le poinçonnage, les dispositifs largement de nations exigent, comme chose indispensable au poinçonnage officiel, que la marque de fabricant ou de commanditaire elle-même sur l'article une marque de responsabilité et une réclamation de finesse. Des marques de responsabilité sont aussi exigées aux États-Unis malgré le fait qu'il n'y a aucun arrangement sur le poinçonnage officiel dans ce pays. Néanmoins, dans les nations avec un arrangement poinçonnage officiel, le poinçon est uniquement appliqué après que l'article ait été analysé pour déterminer que sa pureté se conforme non seulement aux normes établies par la loi mais également et avec les réclamations du fabricant quant au contenu métallurgique.

Différences selon les états

Dans quelques nations, telles que le Royaume-Uni, le poinçon se compose de plusieurs éléments comprenant : une marque dénotant le type de métal, la marque du fabricant et l'année de l'inscription. Dans d'autres nations, telles que la Suisse, le poinçon est une marque simple indépendante du métal ou de la finesse, quoique cette marque soit augmentée par une marque de responsabilité (connue sous le nom de la marque d'un fabricant au Royaume-Uni) et la réclamation du fabricant quant à la finesse. Un certain nombre de nations sont signataires d'une convention internationale connue sous le nom de convention de Vienne, additionnelle, facultative. Même des marques officielles peuvent être heurtées par le bureau d'analyse : la convention a l'effet de soulager les engagements d'importation parmi et entre les États membres.

Marque laissée

Une pièce de joaillerie ou bijouterie aura par conséquent deux poinçons : la marque du fabricant, (poinçon de maître) ou de l'importateur (poinçon de responsabilité), et le titrage du métal (par exemple : une tête d'aigle pour les ouvrages neufs en or de 750 millièmes, le carat étant réservé aux pierres). Expressément, le terme "poinçon" sert à désigner autant la tige d'acier permettant de imprimer un signe, une marque, un décor ou un dessin dans le métal, que l'empreinte elle-même sur l'ouvrage. Les poinçons officiels sont insculpés par des essayeurs-jurés sur les ouvrages qu'ils ont contrôlés et dont le titre a été trouvé conforme. En d'autres termes, le poinçon officiel est la garantie officielle du titre par l'État. Le poinçon officiel Suisse, par exemple, "tête de Saint-bernard" est fabriqué (une matrice) au Bureau central du contrôle des métaux précieux à Berne. En Suisse, chaque boîte en métal précieux passe au contrôle officiel. Elle y est analysée, frappée du poinçon de titre, des poinçons de contrôle suisse (tête de chien) et européen (balance), et est accompagnée d'un certificat d'analyse du bureau central du contrôle des métaux précieux. L'acte de frapper un poinçon est compris comme poinçonnage.

Liste de pays avec poinçonnage indépendant et/ou statutaire

Les pays suivant en caractères gras sont des membres de convention de Vienne et chacun s'identifie aux autres par un poinçon qui lui est unique. (Cliquez le lien externe pour des illustrations de poinçons officiels).

Le poinçon de maître

Le poinçon de maître- A titre d'exemple, le fabricant de boîtes de montres est habilité à frapper les métaux précieux de son propre poinçon de maître. Ce poinçon garanti l'origine de l'élément. Il est compris le poinçon de maître et un qui frappe la marque devient alors responsable de la teneur métallurgique de l'ouvrage.

Poinçons communs et poinçons européens

Autre utilisation du terme

Voir aussi

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : poinçon - marque - métal - officiels - suisse - fabricant - métaux - précieux - poinçonnage - titres - pièce - caractères - tête - nations - pays - ouvrages - contrôle - finesse - états - unis - convention - maître - commun - france - bijouterie - bureau - responsabilité - royaume - terme -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Poin%C3%A7on.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu