Roseau

On nomme «roseau» diverses plantes des sols humides d'assez grande taille, à tige creuse et rigide, plus ou moins ligneuse.



Catégories :

Flore (nom vernaculaire) - Poaceae - Nom de plante ambigu

Définitions :

  • (Courant) Nom courant du Phragmite (Phragmites australis) ; (Courant) Nom d'autres plantes, d'aspect et d'écologie (plantes sociales) semblables; Calame (source : fr.wiktionary)
Nom vernaculaire ou
nom normalisé ambigu :
Le terme «Roseau» s'applique, en français,
à plusieurs taxons différents.
Roseau
Roselière dans l'estuaire de la Seine, au sud du Havre, Seine-Maritime
Roselière dans l'estuaire de la Seine,
au sud du Havre, Seine-Maritime
Taxons concernés

On nomme «roseau» diverses plantes des sols humides d'assez grande taille, à tige creuse et rigide, plus ou moins ligneuse. C'est un terme ambigu qui généralement, en français, peut désigner des graminées, appartenant spécifiquement aux genres Arundo ou Phragmites.

Un lieu planté de roseaux est une roselière, biotope particulièrement riche surtout pour la faune aviaire.

Le roseau commun ou petit roseau

Nom scientifique : Phragmites australis (Cav. ) Trin. ex Steud.

Famille des Poacées (ou Graminées) sous-famille des Arundinoideæ tribu des Arundineæ.

Appelé aussi roseau à balais, cette plante est particulièrement commune sur toute la planète, dans les sols frais et humides, au bords des rivières, des lacs et des étangs. Elle aime les sols vaseux et résiste à la stagnation dans l'eau, mais est sensible au sel.

Description : plante vivace, à tiges dressées, d'une hauteur de 1, 5 à 3 mètres, de 10 mm de diamètre, se brisant aisément, portant des feuilles allongées, larges de 1 à 3 cm, d'un vert glauque. Les inflorescences groupent en haut des tiges des panicules d'épillets de couleur brun violacé. Cette plante se multiplie par de nombreux rejets issus des tiges souterraines traçantes.

Utilisation : les inflorescences étaient utilisées pour faire de petits balais. La plante peut servir pour stabiliser les zones sujettes à l'érosion, elle est aussi reconnue comme une plante envahissante.

Le grand roseau ou canne de Provence

Nom scientifique : Arundo donax L.

Famille des Poacées (ou Graminées) sous-famille des Arundinoideæ tribu des Arundineæ.

On l'appelle aussi roseau à quenouilles. C'est une plante vivace, venant des zones humides des régions méditerranéennes, du Moyen-Orient et du nord de l'Afrique, naturalisée dans la plus grande partie du monde. Elle aime les sols frais mais ne résiste pas au séjour dans l'eau.

Description : plantes à tige ligneuse, de 2 à 3 cm de diamètre, particulièrement robuste, d'une hauteur de 2 à 5 mètres, à feuilles effilées, larges de 3 à 5 cm. Les inflorescences sont constituées de grappes d'épillets de couleur vert blanc à violacé.

La plante se multiplie par rejets issus de tiges souterraines rampantes.

Utilisation : les tiges sont particulièrement utilisées pour la fabrication de cannes à pêche, de clôtures, de tuteurs. Fendues, elles sont utilisées pour la vannerie, la fabrication d'emballages... Dans le bois des tiges sont taillées des anches d'instruments à vent : Cogolin, en Provence dans le golfe des Maures, s'en était fait une spécialité (et l'a toujours), au sein d'une bande littorale de Fréjus à Ollioules, qui fait du département du Var le premier producteur de cannes de Provence pour la fabrication des anches. Les cannes de Provence servent aussi à faire des palissades (canisses) pour atténuer le vent (dans les vergers et maraîchages de Provence rhodanienne, en complément des cyprès). La plante elle-même est fréquemment plantée pour former des haies vives (baragnes), ou pour stabiliser les rives contre l'érosion, retenir le sable sur le littoral. Les jeunes pousses forment un assez bon fourrage pour le bétail.

Cette plante a malheureusement tendance à envahir les bords de cours d'eau suite à son introduction. Vu les difficultés et le coût pour l'éradiquer, il est préférable de ne pas l'introduire sur des sites proches d'espaces naturels. Les espèces plus locales sont à préférer.

Ce roseau peut aussi alimenter l'industrie de la pâte à papier.

Certaines variétés à feuillage panaché, sont ornementales. Les tiges souterraines ont des propriétés diurétiques.

Le faux roseau ou alpiste roseau

Nom scientifique : Phalaris arundinacea L.

Famille des Poacées (ou Graminées) sous-famille des Pooideæ, tribu des Aveneæ.

Plante vivace des zones humides, commune en Europe, en Asie et dans le nord de l'Afrique, de 0, 75 à 1, 5 m de haut, à inflorescence terminale assez étalée. Les rhizomes particulièrement ramifiés produisent des rejets qui multiplient la plante.

Elles est utilisée en particulier comme litière, ou comme fourrage de basse qualité. Une variété ornementale est connue sous le nom de roseau panaché.

Cette espèce est aussi reconnue pour être une des seules du genre Phalaris à contenir du DMT, substance hallucinogène puissante.

Autres roseaux

Le roseau aromatique

Nom scientifique : Acorus calamus L. Famille des Acoracée.

C'est l'acore calame ou acore odorant, nommé aussi roseau odorant. Plante vivace, venant de l'Asie tempérée, introduite en Europe vers le XVIe siècle, qui pousse dans les cours d'eau et les étangs.

Utilisée quelquefois pour l'ornementation des pièces d'eau, c'est une plante vénéneuse.

Dans la Bible, le roseau aromatique entre dans la composition du parfum consacré à Dieu par Moïse (Exode 30, 23). Mais cependant, il s'agit sans doute d'une autre plante odorante, Moïse étant en plein désert. Il pourrait s'agir de chanvre, reconnu par de nombreux peuples comme un roseau dû a son expansion le long des fleuves ainsi qu'à sa fibre ligneuse, ou comme mauvaise herbe car elle suit les mouvements de population. On sait aussi que cette plante était fréquemment utilisée pour la fabrication de cordes et de tissus.

Le roseau à plumes

Nom scientifique : Cortaderia selloana (Schult. & Schult. f. ) Asch. & Græbn.

Famille des Poacées, sous-famille des Danthonioideæ, tribu des Danthonieæ.

Plante ornementale originaire d'Amérique du Sud, plus connue sous le nom d'herbe de la Pampa. Les phragmites et acores sont utilisés en lagunage pour leurs capacités dépolluantes.

le roseau des bois

Nom scientifique : Calamagrostis epigejos (L. ) Roth

Famille des Poaceæ, sous-famille des Pooideæ, tribu des Aveneæ.

Plantes vivace, des bois et pâturages humides, à rhizome traçant, de 0, 7 à 1, 2 m de hauteur, nommée aussi roseau terrestre ou roseau des collines, répandue en Europe et en Asie.

la calamagrostide faux-roseau ou roseau des montagnes

Nom scientifique : Calamagrostis arundinacea (L. ) Roth

Famille des Poaceæ, sous-famille des Pooideæ, tribu des Aveneæ.

Plante vivace des bois de montagne, spontanée en Europe et en Asie, de 1, 2 m de haut à peu près.

le roseau des sables

Nom scientifique : Ammophila arenaria (L. ) Link

Famille des Poaceæ, sous-famille des Pooideæ, tribu des Aveneæ.

C'est l'oyat, plante vivace de 0, 4 à 1 m de haut, à particulièrement longue tiges souterraines, traçantes qui perpétuent la plante. Les feuilles raides et effilées sont enroulés sur elles-mêmes par le bord du limbe. Cette plante est particulièrement utilisée pour fixer les dunes. Les tiges servent pour faire les toits de chaumes ou pour fabriquer des nattes.

le roseau des étangs

Nom scientifique : Typha latifolia L. Famille des Typhacée.

En l'absence de grands herbivores brouteurs ou de castors, les roseaux tendent naturellement à envahir certains fossés, ou les étangs peu profonds ou envasés, en poussant de la périphérie vers le centre. Ce phénomène appelé «atterrissement» est à l'origine de la constitution des tourbières alcalines.

Appelée aussi massette à larges feuilles, masse d'eau, quenouille, roseau-de-la-passion, cette plante est particulièrement commune sur toute la planète, dans les zones humides. Elle atteint 1 à 2 mètres de haut et présente une inflorescence remarquable en forme de deux épis portés par la même tige, l'épi staminé (mâle) plus réduit surmontant l'épi pistillé (femelle), brun noirâtre de 15 cm de long et 2 cm de diamètre à peu près. En hiver, on peut tirer une matière cotonneuse de ces épis, qui a par exemple en Amérique du Nord servi à produire des sortes de couches absorbantes pour les bébés amérindiens.

C'est une plante vivace qui, par ses rhizomes, donnent de nombreux rejets. La croissance souterraine de la plante contribue à décolmater et aérer les vases, donnant la possibilité d'un travail d'épuration de l'eau, même en hiver, quand la végétation est au repos, par les bactéries vivant sur les racines.

Les grandes roselières de typhas abritent de nombreux oiseaux, dont le butor, mais c'est un habitat qui a énormément régressé depuis 3 siècles avec le drainage et la mise en culture des zones humides.

Utilisations : ornement des pièces d'eau ; confection de toitures, de nattes...

Travail du roseau

Depuis des milliers d'années, les roseaux ont apporté les matériaux pour couvrir de nombreuses toitures comme celle de cette ferme néerlandaise. Le mot chaume vient du latin calamus (roseau)

Le roseau est utilisé pour fabriquer des anches destinés aux instruments de musique. On l'utilise aussi pour tresser des vanneries, ou pour produire des balais. Il a jadis aussi servi de tapis posés sur les sols pour rendre circulable des zones particulièrement boueuses. Dans les Andes, et surtout sur et autour du lac Titicaca, certains peuples utilisent depuis 5000 ans un roseau local (totora) pour en faire des bateaux (caballitos), des maisons, des voiles et de nombreux objets quotidiens. Comme plante macrophyte, le roseau est aussi utilisé dans certains dispositifs de stations d'épuration.

Dans les arts

Notes et références


Voir aussi

Liens externes

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : roseau - plantes - famille - nom - tige - particulièrement - scientifique - eau - vivace - humides - tribu - zones - sols - inflorescences - haut - nombreux - souterraines - provence - graminées - roseaux - poacées - étangs - feuilles - rejets - canne - fabrication - bois - pooideć - aveneć - europe -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Roseau.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu