Scriptorium de Toulouse

Le Scriptorium de Toulouse est un atelier d'enseignement qui a assuré, entre 1968 et 1986 à l'École des Beaux-Arts de Toulouse, puis de 1987 à 2005 comme établissement indépendant, la formation de nombreux créateurs en typographie et calligraphie.



Catégories :

Arts graphiques - Typographie - Calligraphie

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • L'école des Beaux- Arts de Toulouse, siège du Scriptorium de 1968 à .... Il obtient le prix d'Art Graphique délivré par les Compagnons de ... (source : atelier-calligraphie)
  • The Scriptorium de Toulouse was founded in 1968 by Andre Vernette, ... (source : typofonderie)
  • Son amour de l'art gothique et de la pensée médiévale l'entraîne dans des projets de ... Ancien stagiaire du Scriptorium de Toulouse, stagiaire puis enseignant à l'Atelier... Il a reçu le Prix des Graphistes en 1998 et plusieurs prix... (source : batfoundry)
L'école des Beaux-Arts de Toulouse, siège du Scriptorium de 1968 à 1987

Le Scriptorium de Toulouse est un atelier d'enseignement qui a assuré, entre 1968 et 1986 à l'École des Beaux-Arts de Toulouse, puis de 1987 à 2005 comme établissement indépendant, la formation de nombreux créateurs en typographie et calligraphie.

Histoire

Créé à la demande de Joseph Andrau, directeur de l'École des Beaux-Arts de Toulouse, l'atelier d'Art graphique est dirigé par André Vernette, qui applique l'enseignement de René Munsch, basé sur la géométrie. Il est assisté par Bernard Arin.

Dès ses débuts, l'atelier d'Art graphique, devenu de Toulouse, obtient de grands succès. Une exposition conjointe avec un atelier allemand est organisée au Centre culturel de la ville de Toulouse.

Le Scriptorium présente trois candidats au Concours général des arts plastiques et des arts appliqués, présidé par Roger Excoffon, et les trois, François Boltana, Chavard et Dupuy reçoivent le prix. En 1969, il est aux Rencontres internationales de Lure. La visite de Charles Peignot consacre son importance dans le monde de la typographie.

Bernard Arin oriente ensuite l'enseignement vers une approche plus calligraphique. Parmi les étudiants du Scriptorium, nombreux sont ceux qui se sont assuré une grande notoriété comme calligraphes et créateurs de typographies, comme Claude Mediavilla, principal artisan du renouveau de la calligraphie en France.

Les débuts du scriptorium correspondent au grand développement des caractères transfert, représentés par les sociétés Letraset et Mécanorma. De nombreuses polices sont créées par ses élèves. Le Scriptorium reçoit le Prix des graphistes en 1973, et le Prix de l'Innovation Mécanorma. Des générations successives d'élèves confirment ces succès : Franck Jalleau. Rodolphe Giuglardo et Éric Valat, hormis leur formation calligraphique, sont aussi sculpteurs et ouvrent de nouveaux horizons vers la gravure lapidaire. Le Scriptorium tendant à devenir une «école dans l'école», sa suppression est envisagée. Il redevient Atelier d'Art graphique, puis est supprimé en 1986. En 1987, Bernard Arin décide de le reprendre à son compte. Le Scriptorium s'installe chez lui, à Tournefeuille. Rodolphe Giuglardo rejoint l'équipe enseignante. En 2005, Bernard Arin prend sa retraite. Faute de continuateur, le Scriptorium cesse d'exister. Il aura contribué à faire de la typographie française une des meilleures du monde.

Prix obtenus hors Atelier :

Voir aussi

Liens externes

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : prix - arts - scriptorium - premier - toulouse - atelier - caractères - école - 1987 - arin - typographie - bernard - françois - créations - beaux - 1968 - enseignement - créateurs - calligraphie - graphique -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Scriptorium_de_Toulouse.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu