Stylo à bille / Stylo-bille

Un stylo à bille est un outil permettant de écrire, plus particulièrement un stylo, proche d'un crayon à papier dans la forme et la dimension.



Catégories :

Matériel d'écriture

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Stylo bille bic 4 couleurs pm : Bic en vente sur RueDuCommerce. (source : rueducommerce)
  • Un large choix de'stylo bille 4 couleurs, Stylo rouge multi couleur pointe moyenne'chez Bureau vallée à prix discount !'stylo bille 4 couleurs, Stylo... (source : bureau-vallee)
  • ... Le stylo à bille fait partie de ces objets courants qui ont... Ce modèle, dont la couleur du capuchon annonce la couleur de l'encre, ... (source : gralon)
Gros plan d'une bille d'un stylo-bille commun
Les différentes parties d'un stylo à bille à pointe rétractable

Un stylo à bille (quelquefois nommé stylo-bille, pointe-bille ou bic) est un outil permettant de écrire, plus particulièrement un stylo, proche d'un crayon à papier dans la forme et la dimension. Les stylos-bille possèdent une réserve interne d'encre visqueuse qui est étalée sur le papier lors de l'écriture par l'intermédiaire d'une petite bille (en général entre 0, 7 et 1 mm de diamètre) qui est en rotation ; l'encre sèche presque immédiatement après le contact avec le papier. Peu chers, sûrs et ne nécessitant pas d'entretien, ils ont fortement remplacé le stylo-plume.

Historique

Un journaliste hongrois du nom de László Biró remarqua un jour l'encre à séchage rapide utilisée pour l'impression des journaux afin d'éviter les taches par frottement. Il l'essaya alors dans un stylo à plume dont un certain Slavoljub Penkala avait découvert le principe en 1907 : en vain, la viscosité de l'encre l'empêche de s'écouler. Ce fameux journaliste proposa de mettre une bille en voyant des enfants jouer avec des billes. Quand les enfants firent passer la bille dans une flaque d'eau, l'homme remarqua qu'une traînée d'eau suivait la bille. C'est ainsi qu'il proposa de concevoir le stylo à bille.

En œuvrant avec son frère György, chimiste, il développe en 1938 une nouvelle pointe constituée d'une bille tournant librement dans une alvéole, et qui, en tournant, entraîne l'encre d'une cartouche et la dépose sur le papier. Ainsi naquit le stylo à bille en 1938.

Réfugiés en Argentine en 1943 où László est rebaptisé Lisandro José, les deux frères déposent un nouveau brevet le 10 juin. Ils créent alors la société des stylos Biro, qui commercialise leur produit sous le nom de Birome resté en usage dans ce pays. La Royal Air Force britannique l'adopte pour ses pilotes en vertu de ses performances en altitude.

Tandis qu'Eversharp , un fabricant de portemines des Etats-Unis s'associe avec Eberhard-Faber en mai 1945 pour exploiter une licence de fabrication du Birome, un autre homme d'affaires fonde la Reynolds International Pen Company et lance avant les détenteurs légitimes des droits une copie pirate à prix inférieur sous le nom de Reynolds Rocket, tuant aussitôt la concurrence. The Rocket, lancé le 29 octobre 1945 au prix de 12, 5 US, se répand particulièrement beaucoup aux États-Unis, et poursuit aussitôt sa route triomphante au Royaume-Uni puis en Europe continentale.

Négociant le brevet avec Biro, le baron Marcel Bich fait le pari de commercialiser une pointe-bille jetable à 50 centimes. En 1950, il lance le modèle Cristal, sous la marque Bic. Il est comparable à un crayon pourvu d'un capuchon dont la couleur annonce la couleur de l'encre, dont la consommation peut être suivie grâce à la transparence des matières plastiques du tube souple qui la contient et du tube rigide à section hexagonale qui en forme la carrosserie. En 1961, le carbure de tungstène de la bille remplace l'acier inox employé jusque là, et lui garantit un fonctionnement sans crachotements tandis qu'il s'efforce de franchir les portes de l'école et y réussit en 1965 en France. Autre cause, marginale certes mais non négligeable, du succès inouï de cet instrument à l'école, la petite goupille qui ferme l'extrémité de ce prisme oblong et le tube encreur avec sa tête conique de laiton sont amovibles, laissant à l'écolier pourvu de boulettes de papier mâché une sarbacane fort discrète et divertissante pendant les cours.

Bic entre dans le club particulièrement fermé des marques devenues noms communs. Il conquiert le monde et inaugure l'ère du jetable et la société de consommation. Il devient monnaie d'échange pour les touristes occidentaux qui visitent les pays du bloc soviétique. Il est l'auxiliaire modeste de l'alphabétisation des pays pauvres.

Aujourd'hui, le Bic cristal a été vendu à plus de 100 milliards d'exemplaires à travers le monde. Il est aussi entré dans les collections de design contemporain de plusieurs musées. Ce succès est dû en partie à sa forme plus proche du crayon à papier (différentes faces).

Le dessin au stylo à bille couleur

Le stylo bille et le dessin

Bien qu'il ait été conçu pour l'écriture et plus tard en couleur pour réaliser des graphiques plus clairs, le stylo à bille a trouvé d'autres utilisateurs.

Les artistes l'utilisent actuellement à travers le monde pour illustrer leurs visions. Plus précis et contrasté que le crayon de couleur, le stylo bille offre au graphiste un rendu intéressant. Grâce à une gamme de 10 couleurs (bleu, rouge, vert, jaune, orange, marron, rose, bleu, vert clair et violet) multiplié par les différents tons entre chaque marque et nuançable avec le noir, les stylographistes parviennent à réaliser l'ensemble des couleurs dont ils ont besoin pour créer portraits, paysages et illustrations en tous genres.

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : bille - stylo - couleur - papier - encre - pointe - bic - crayon - nom - particulièrement - forme - pays - unis - marque - tube - commun - différentes - parties - proche - écriture -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Stylo_%C3%A0_bille.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu